UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Concurrence badine

Cette invitation au débat lancée par la liste de Guillaume Bieth dans le local de la ferme de Coupvray, était une bonne initiative. Elle a en tout cas intéressé beaucoup de Cupressiens et la cour était pleine des voitures des visiteurs. Ce sont donc des habitants curieux mais aussi apporteurs de propositions qui sont venus parler dans une ambiance amicale et décontractée, avec ceux qui ont préparé depuis plusieurs mois ce projet de réorientation du développement de la commune.

un village pour nos enfantsLes affiches sur différents thèmes prouvant la solidité de la réflexion, la projection en boucle des tableaux financiers, les stands tenus par les candidats, chacun avec un sujet précis et documenté étaient pour beaucoup une nouvelle façon de s'informer et d'avoir un éclairage nouveau sur les moyens et méthodes de gouvernance de la commune qu'ils veulent changer.

Comme comportement caractéristique d'ailleurs, les sortants de la liste actuelle, derrière leur chef delafreminette file "Mon village", s'étaient amusés à ouvrir la salle de théâtre, et y disposer quelques prospectus. Pour profiter de l'affluence? ou pour narguer une réunion qu'ils avaient été bien incapables de monter? Mais bizarrement pour des élus sortants, utiliser à leur profit une salle dont ce n'a jamais été l'objet, car ni louée, ni jamais proposée à autre chose que l'animation artistique, voulaient ils ainsi comme clowns, entrer dans la légende du cirque?

 

 

Commentaires

  • Je dois dire que j'étais venu à cette réunion un peu comme ça, pour voir.
    Je ne fais aucune confiance à la liste Cerri, mais c'est vrai qu'on connait mal les autres.
    Réunion sympa, accueil chaleureux, et enfin, enfin ! des candidats pour nous répondre et pas pour se gargariser de mots sur une estrade.
    Je dois dire aussi que l'énergie qu'ils ont mis à être présents et disponibles depuis quelques semaines me semble très positif.
    Un diaporama assez bien fait, avec en particulier des courbes sur la dette qui font froid dans le dos.

    Et puis, il y avait LA BELETTE.
    J'ai eu du mal à y croire, mais, comme vous le dites, dans le local Théâtre qui n'est pas ouvert au public, le futur maître autoproclamé des lieux, Thierry Cerri, et son équipe, qui squattaient là pour voler l'effort de communication des autres. Et là, je dois le dire, c'est à vomir : profiter de sa place à la Mairie pour utiliser les biens communaux à son profit, s'inviter ainsi, mais où est le respect de la démocratie ?
    Je suis scandalisé : ce type n'est pas encore maire et se comporte comme un vieux potentat qui se permet tout.
    Attention, électeurs de Coupvray : il y a du dictateur dans cet homme. Je crie au danger.
    Et que son équipe l'ait suivi dans cette équipée prouve que ses colistiers ne sauront pas lui dire non ensuite. Car franchement : il aurait dû y en avoir pour lui dire qu'il "déconnait" !

  • Merci pour ce témoignage. Et la franchise de votre vocabulaire.

Les commentaires sont fermés.